Les artistes

Alice Bachy

N’a peur de rien ; c'est l’étincelle

Elle fait surgir des sons surprenants et fait vibrer la terre de ses pas de danse dans une énergie communicative. Inopinée - serait le mot. 

Elle ne s’épanouissait pas dans les cours de danse classique et de clarinette du conservatoire du Havre tout comme dans ses études d’ingénieure agronome mais elle est jusqu'au boutiste, elle fonce et suit son impulsion ! Et cela lui fait faire un bel écart qui la plonge dans deux années de formation en danse contemporaine à Bordeaux puis au CDCN de Toulouse. Elle déploie sa vigueur au sein de l’asso et de ces va-et-vient dans ou hors de la métropole, tisse un vaste réseau d’artistes pluriels.

Maintenant, c’est une bourrasque qui se déploie sur scène avec La Zampa dans La Belle Humeur, en devenir avec Sofia Dias & Vitor Roriz,  en remplaçante avec la compagnie Amare. En collectif, elle t’allume le public de Toto et les sauvages avec le mouvement de ses cheveux et sa présence explosive, elle se jette sous des voitures dans les espaces publics avec ussé inné et te met face à tes peurs et à tes émotions dans les cache- cache et les formes performatives qu’elle crée.

Emilien Brin

L’athlète hybride des jeux terriens, guerrier du bien

Danseur et chorégraphe du plaisir et du partage, il attire le regard de sa figure d'esthète et, tel un oracle,  persuade de le rejoindre pour vivre des expériences uniques dans des espaces-temps inhabituels. De la jongle à 3 balles pratiquée lors de la formation à l'Ecole de Cirque de Bordeaux, il découvre tout un espace d'expression libre, celui de son corps : œuvre complexe de sa traversée expérimentale artistique et de ses racines (très très très lointaines) africaines. Tel un guerrier du bien, il répand sa puissance de danse sur le pavé aux côtés du collectif ussé inné, sur scène avec Teilo Troncy, Herman Diephuis, la cie Androphyne et collabore avec Matanicola et le Parti Collectif parce que rencontrer des gens et créer des performances in situ, c’est dans son ADN. Dans l’association, il prend à cœur et à corps la logistique des projets, c’est le couteau-suisse de la famille ! C'est celui qui scande des mélodies justes et entraînantes et s’illustre par sa remarquable constance dans le travail percussif des bongos et du shaker avec Toto et les Sauvages et dans des formes dansées où le clown côtoie la répétition du mouvement.

Timothée Chabrillat

L’accordeur des pensées qui fait sonner juste les relations

Musicien, accordéoniste et sondier, adolescent autodidacte, il découvre toute une flopée d'instruments frivoles. Au même moment, en raison d’une blague douteuse et sans compétence aucune, il commence à sonoriser un groupe d’amis ce qui le propulse dans le milieu professionnel de la technique du spectacle où il se forge sur le tas. Voilà c’est ça, sa vie s'accorde aux signes ! Il est curieux et animé par les rencontres, pas seulement humaines… Arrive l’accordéon qui le plonge dans une exploration musicale pointue aux conservatoires de Marseille puis de Bordeaux. D'improvisations en écritures ses envies de métissage le pousse vers des collaborations avec des collectifs, viviers d'artistes sauvages. Avec Lora Cabourg dans La Barque ou encore avec Matéo MF, la création et la vie scénique s'imposent. Et c’est en intégrant le noyau de la Tente À Sons , festival associatif itinérant, qu'il accorde à nouveau ses compétences de régisseur technique et de musicien. Son arrivée dans Toto et les Sauvages en 2019 marque le début d'une collaboration et d'une amitié où la console n'est pas sa seule alliée.

Apolline Clapson

Les petites mains et le soutien au quotidien

Que seraient nos artistes sans leur administratrice ? Faiseuse de projets, fourmi des devis, organisatrice de la complexité et mémoire réactive, Apolline est votre interlocutrice et notre guide sur les chemins qui nous mènent ensemble à la création... 

Nora Couderc

L’arc en ciel qui de ses cordes traçait milles vies

Philanthrope et insatiable curieuse, elle aborde la vie comme une ressource d'inventivité perpétuelle. Très jeune, elle arpente des espaces de jeu et expérimente des pratiques artistiques variées. Des conservatoires de Paris avec la danse, le théâtre, et la musique, aux grands espaces savoyards, pour étudier les activités physiques, sportives, artistiques et de plein air (forcément) elle s’épanouit dans la diversité et s’engage avec opiniâtreté dans la danse avec une année de formation professionnelle du danseur à Bordeaux où le collectif ussé inné naît! Recherche et action font bon ménage et les questions soulevées par la création en espaces publics, comme les rencontres avec Martin Kilvady et Laure Terrier la motivent à reprendre des études de géographie pour faire cohabiter espaces et corps sensibles. Aujourd’hui danseuse-géographe itinérante et interprète pour la future création Jumelles de la Cie Sapharide, elle souffle dans le trombone et chante avec Toto et les Sauvages et crée des performances sur-mesure où les récits sont le fruit de ses rêves et de ses aventures loufoques.

Julie Gerardi

L’étoffe de soie

Danseuse contemporaine et comédienne, lumineuse et douce, elle peut tout autant se fondre dans le paysage que surprendre par les manifestations tangibles de son agilité. Perméable au plateau comme à la vie, elle s’amuse dans le jeu avec un corps malléable d’une grande disponibilité.

Elle se manifeste tantôt comme professeure de danse lors de projets à dimension sociale portés par l'association, tantôt comme artiste de scène avec les Cie Robinson, Cie Camera Obscura, Cie du Sûr-Saut, Cie des loups dans les murs depuis l'an pèbre!

De rencontre en rencontre elle s'épanouit aussi dans la musique avec Toto et les Sauvages et poursuit sa métamorphose dans des performances tous terrains où sa physicalité sensible se révèle.

Naomi Gross

La boîte à outils du corps

Charpentière et danseuse mais aussi parfois chanteuse, bientôt bûcheronneuse, elle accorde perpétuellement d’autres pratiques à son arc. De bois ou de chairs, elle crée des formes organiques qui mettent en lumière son travail autour des techniques somatiques. À la moindre occasion, elle doit faire quelque chose de ses mains ! Nombre de costumes extravagants, de lancers de strass et de paillettes lui sont attribués. Elle est une ressource, à la fois généreuse dans le partage de son imaginaire débordant, inspirante pour qui souhaite inventer, et nourrissante pour qui désire apprendre. 

Elle commence par le hip hop, s’approprie le mouvement et danse dans tous les espaces. On la trouve dans le collectif ussé inné, elle a aussi joué avec Toto et les sauvages, se balade aujourd’hui dans plusieurs projets de l’association et joue pour la compagnie belge En Archipel dans Beautiful Alien Object.

Mickael Kochalski

Dit l’homme gogo gadget qu’on aurait pu trouver dans Le sens de la vie

Comédien, comique, musicien, artiste de cirque qui manie les balles, le corps et le jeu de mots. Sans cesse étonnant, il t’emmène sans effort à travers ses aventures loufoques. Le bruit des mésanges c’est lui, le hair motard, et le roi déchu aussi. Il a appris la souplesse des gestes dans les écoles de cirque de Lomme et Bordeaux. Maintenant, il se remue pour l’asso, auteur, compositeur et interprète dans Toto et les sauvages, il fait aussi l’effet d’un boum, plaf, clic clac àéç dès lors qu’il s’agit d’inventer des formes spectaculaires dans les autres projets réalisés collectivement.

Enquêteur du quotidien, il trouve les failles dans ce qu’on croit tenir pour vérité. Il amorce un projet solo en 2019 accompagné par le Lido, l’école supérieure de cirque partenaire de la Grainerie et de la région Occitanie, et se meut dans la compagnie Bivouac pour le spectacle Dédale.

Jean-François Laborde

La force tranquille ou l’âme qui percute

Il déjoue les mélodies platoniques de ses frappes délicates toutes en nuances. Sa complicité avec la batterie et les percussions débute  il y a une quinzaine d’années aux conservatoires des Landes et de Bordeaux avec Philippe Valentine. Fidèle et avec de grandes qualités d'écoute, il intègre le groupe Jérémie Malodj. S'en suivent concerts, créations de spectacles, enregistrement d’albums et projets socio-culturels car oui, être un passeur de savoir-taper, percuter, caresser, breaker, si surprenant que cela puisse paraître, cela crée du lien. Et il fait ça bien, prof, dans tous types de formations (fanfares, jazz, pop électronique, chansons françaises…) Au sein de Toto et les Sauvages, sa présence et sa voix de choriste colorent les morceaux et laisse la place à de nombreuses interactions.

Jérémie Martin

Le caméléon bohème qui monte des plans d’évasions musicales comme dans s-tes rêves

Musicien multi-instrumentiste, particulièrement batteur, mais aussi comédien, il suit son intuition et s’invente un monde élastique, royaume des humeurs et des sons qui vibrent, et vacillent, et envoûtent. La batterie et les percussions peuplent très tôt ses rythmes d’enfant, plus grand il s’amourache du jazz. A l'université il préfère les partitions de musique, et à l’obtention de sa licence de journalisme opte pour un autre savoir-faire en intégrant l’école Jazz à Tours : une référence nationale dans l’enseignement des musiques actuelles amplifiées et du jazz avec des enseignements de qualités. La scène, une gâchette sur laquelle il appuie depuis l’adolescence avec des groupes hip hop/ jazz bordelais comme Soulflat Foundation, et O’styl, est aujourd’hui le lieu de nombreuses collaborations: Ground Control (Jazz électrique), Nagual (Jazz) et Le FernandTet (Free jazz). Certes musicien dans Toto et les Sauvages, il flirte avec d’autres disciplines et remobilise, dans des créations in situ, ses qualités d’acteur déjà manifestes dans la pièce Fara-Fara de Malick Gaye.

Audrey Saffré

Une comédienne aux doigts d’argents qui enchante le monde vivant

Elle élève sa voix devant les micros, sur scène, devant la caméra et même ailleurs. Comédienne et auteure elle s'épanouit sur des feuilles blanches remplies d’un imaginaire nourri d’innombrables lectures et embarque les publics dans ses créations. Formée aux arts de la scène à l’Actea et à l’Université de Bordeaux, son terrain de jeu est vaste et ses collaborations nombreuses. Que ce soit avec Dromosphère pour les spectacles : Hodaci et Oratorio Vigilant Animal mais aussi au sein de la compagnie C’est pas commun avec Paumées (spectacle dans la forêt), tout ce qu’elle touche est (ré)enchanté. Bien qu'on préfèrera toujours la voir taper ou caresser les touches noires et blanches d’un piano plutôt que sur celles plus ternes d’un ordinateur, on ne peut ignorer son rôle phare dans l’association. Sa force de travail, de la production à la diffusion en passant par les relations de qualités avec les partenaires, est à l’image de sa vitalité créative. Elle porte sa voix enchanteresse dans Toto et Les sauvages, son accueil voyageur dans OSoTO, son jeu malin dans les formes plurielles proposées par ailleurs et elle ne s’arrêtera pas là.

Thomas Skrobek

Le souffleur de possibles

Musicien, auteur et vidéaste, les visières de ces nombreuses casquettes lui permettent de voir ce qui se trame à l’horizon tout en chantant des ballades psycho-romantiques. 

C’est dans cette énergie qu’il fonde l’association Adieu Panurge et le groupe Toto et les Sauvages. Tantôt musicien sur scène et dans les arbres, auteur de scénario et de chansons bucoliques, vidéaste de clips, coordinateur, directeur artistique… il aime composer, gratter et faire avec les autres. Il affectionne particulièrement les temps de pratiques partagées mais méfiez-vous, il mijote aussi de belles sonorités dans ses temps solitaires. Il ne s’essouffle pas et crée OSOTO un projet à trois têtes, trois médiums et trois écritures histoire de continuer de rêver, d’écrire des chansons et de produire des images qui pourraient être le souvenir de ces nombreux temps créatifs et collectifs passés.

Léo Souquet

Le philosophe électrique qui jouait de la prose comme des situations.

Électron multi-polaire Léo arpente les plateaux de jeux et carnets d'écriture comme il s'investit dans la vie, avec subtilité, finesse d'interprétation, philosophie et intuition.
En 2014 il co-met en scène Le Procès de F. Kafka porté par le collectif Le Théâtre Du/Astropophe dont il est le cofondateur.
Le théâtre est son art, les rencontres, les dynamiques collectives et la formation, des sources fortes d'inspirations. Son Master Professionnel de Théâtre à l’Univ. de Bordeaux en poche en 2017 il se forme avec plusieurs compagnies (Ontroerend Goed, Cie Du Chien dans les Dents, Jean-Marie Broucaret, Marielle Morales) puis est assistant de Philip Boulay pour un stage sur le masque à l’éstba. En 2016, il co-écrit et joue avec la Cie Sur Nos Gardes pour Paye Ton Adolescence.
C'est à ce moment là qu'il rencontre Adieu Panurge et s'amuse dès lors de la création in situ dans de nombreux cache cache ou autres propositions artistiques hybrides où il peut multiplier les rôles. Fougueux inventif il continue à écrire et mettre en scène par ailleurs:  A la Sortie du Paradis avec Astropophe, Le Noir des Ombres et Le bruit Intérieur; à jouer et à former à l’improvisation théâtrale pour continuer à surprendre et se surprendre !

Sophie Vialettes

L’archéologue qui rendait magiques les traces du quotidien

Architecte-urbaniste de formation et dessinatrice depuis toujours, sa collection de potentiels fait d’elle une bâtisseuse d’images et une marcheuse-pisteuse expérimentée. Clairvoyante, méthodique et rigoureuse, elle sait détourner, arranger, questionner, et valoriser une idée ou une action pour en faire ressortir sa force comme son ingénuité. Que ce soit au service de projets urbains et territoriaux de grande échelle, ou dans l’aide à l’émergence, la compréhension et la construction de projets collectifs, privés et publics (Tu veux un dessin ? & Collectif X3) elle met à profit sa capacité à recueillir la parole et à faire travailler ensemble les acteurs qui façonnent les territoires.

De ses balades en forêt ou sur les pages blanches de ses carnets, ressort un goût esthétique qu’elle exprime dans ses activités artistiques et en tant que facilitatrice graphique. Et elle met ce talent à profit dans l’association ! Dessiner devient pour elle une expérience in situ lors de performances où se mêlent théâtre, musique, arts plastiques (OSOTO, Cache-cache sauvage, Cinéma d'animation fait maison) ou dans le dispositif de Divinations dessinées avec l’illustratrice Ita Duclair.